Glaucome

Qu'est-ce que c'est ?

Le glaucome correspond à une augmentation de la pression interne de l’œil, entrainant la dégénérescence du nerf optique chargé de transmettre l’image reçue par l’œil au cerveau. En cas de non traitement, le sujet peut ressentir une déficience visuelle allant jusqu’à la cécité définitive.

Le glaucome se caractérise par un problème d’accumulation de l’humeur aqueuse (un des liquides de l’œil), générant une pression trop importante : on parle alors d’hypertension intraoculaire. Elle peut être lente et progressive dans le cas d’un glaucome à angle ouvert, soudaine et brutale pour un glaucome à angle fermé.

Les principaux symptômes sont une réduction de la vue sur les extrémités du champ de vision, créant comme un voile noir. Petit à petit, l’ensemble de la vue est touchée jusqu’à l’aveuglement complet.

Quels sont les différents types de glaucomes ?

Le glaucome chronique à angle ouvert

Il représente 90 % des cas et touche souvent les deux yeux, parfois l’un des deux est atteint plus précocement que l’autre. L’humeur aqueuse de l’œil n’étant plus évacuée, le voile noir se forme. L’évolution de cette forme est néanmoins très progressive et peut mettre plusieurs années avant de devenir réellement gênante, c’est pourquoi, un dépistage régulier au-delà de 40 ans est essentiel pour que son diagnostic ne soit pas trop tardif et irréversible.

Le glaucome aigu à angle fermé

Bien plus brusque que le glaucome chronique, le patient est cette fois atteint de douleurs brutales et une baisse immédiate de la vision. Cela est dû à un système d’évacuation de l’humeur aqueuse complètement bloqué et engendre une pression plus importante de l’œil non progressive. La prise en charge en urgence est nécessaire afin de soulager le nerf optique du patient et ne pas risquer de perdre la vue.

Le glaucome congénital

Les nourrissons et jeunes enfants peuvent eux aussi être atteint d’un glaucome. Cette forme plus rare pouvant être héréditaire, est due à une formation incomplète ou déficiente du système de drainage de l’humeur aqueuse avant la naissance.

Quels sont les facteurs de risques

Il existe de multiples facteurs de risques, certains bien connus et d’autres incertains, voici les principaux :

Comment traiter le glaucome ?

Chaque cas étant spécifique, le traitement est adapté en fonction du patient. Aucun relevé de tension oculaire n’engendre le choix d’un traitement ou d’un autre. La bonne santé du nerf optique étant en jeu, il n’y a pas ici d’opération de confort, mais de protection de la vue. Le risque zéro n’existe pas et généralement un traitement à vie accompagnera le patient suite à l’intervention.

L'opération

Le plus souvent, l’opération se déroule en chirurgie ambulatoire (entrée le matin, sortie l’après-midi), l’anesthésie est locale sur un œil uniquement et l’opération dure environ 1 heure.

Son objectif

L’objectif principal de l’opération est de créer une soupape de contrôle de l’œil « la bulle de filtration » sous la paupière supérieure. Elle sera amenée à faire baisser la tension quand celle-ci augmentera.

Les suites post-opératoires

Des soins post-opératoires sont à prévoir les semaines suivant l’opération, un traitement anti-inflammatoire via des collyres sera prescrit, il faudra protéger l’œil avec une coque la nuit.

Retour haut de page